Archives pour la catégorie Compte Rendu

[Event] – Geek’s Live

Il y a quelques jours la 8e édition de la Geek’s Live ouvrait ses portes pour une journée unique en plein cœur de Paris. Organisé par un petit site que tout le monde connais bien : Le journal du Geek.
Geek's Live
Pffff encore un rendez-vous pour les Geekers !

Et bien oui mon bon monsieur, c’est un peu le cas. Parce ce terme est devenu tellement galvaudé que finalement la moindre personne qui utilise normalement son smartphone est devenu un geek. Ce rendez-vous est donc bien fait pour tout le monde, pour mettre en avant la nouvelle technologie.
Au programme de cette journée donc, des rencontres avec des acteurs importants, comme NVIDIA qui nous faisait plaisir avec un freeplay de Ultra Street IV, mais aussi HTC, LG, Archos… j’en passe la liste serait trop longue. Chacun était présent pour parler de ses nouveaux produits, de quoi vous faire baver avec les Predators de chez Acer par exemple.
Nvidia_Geeks_live
Des indépendants, plus modeste mais passionnés de l’univers geek, étaient aussi présents comme Geekmequiz, qui propose un jeu de quiz vous l’aurez deviné. Avec plus de 700 questions sur la culture geek, c’est un jeu à la fois exigeant et très fun.
geek-me-quiz
Et bien entendu, je n’ai pas pu résister à la tentation lorsque les mots « tournoi » et « Last Fight » ont été réunis dans la même phrase.
Last_Fight
Les petits gars qui bossent sur Last Fight étaient donc aussi présents à la Geek’s Live et nous avons participé au tournoi avec Offblink. Après un début de compet assez violent pour nos adversaire nous cédons notre place pour la finale à une autre équipe qui remportera le tournoi et deux JDG Box. Pas de regrets, juste hâte d’avoir le jeu sur console !

Un dernier tour sur le stand Acer pour tâter un peu du Laptop Predator qui affiche du 4K, une petite partie contre Johncouscous à Hearthstone qu’il gagne sans mal et le salon ferme déjà ses portes.acer-predato
Bref une très bonne ambiance, pleins de choses à voir, la Geek’s Live c’est validé et j’attends déjà la prochaine édition !!!

Enjoy !

Zephiriel

[Expo] – L’art dans le jeu vidéo – Art Ludique

Si vous ne connaissez pas le musée Art Ludique, vous loupez vraiment quelque chose. Situé sur les quais de Seine, près de gare d’Austerlitz, Art Ludique reçoit régulièrement des expositions liées à la culture populaire. Expo sur les univers Pixar, ou plus récemment sur le Marvel Cinematic Universe, c’est clairement un musée qui vaut le détour.
Art ludique 1

Et pour l’expo qui est en place au moment où j’écris ces lignes est jusqu’au 6 Mars 2016, c’est l’univers de l’Art dans le jeu vidéo est mis en avant. Cela parait un peu prétentieux dit comme ça mais en fait pas du tout. L’idée derrière la notion de cet « Art » est bien de mettre en avant les créateurs des jeux. Comment les artistes de chez Arkane Studio ont-ils créé la ville de Dunwall ? Quelles ont été leurs inspirations ? Comment les petits gars de chez Quantic Dream ont-ils réussi à nous donner un ambiance aussi pesante dans Heavy Rain ? Etc.
Je suis allé voir plusieurs expos à Art Ludique, et ça a toujours été à la fois une bonne surprise et une petite déception. Bonne surprise parce que je ne m’attends jamais à en « voir autant ». Il y a très souvent du matos de tournage mis en avant comme une moto de l’Hydra par exemple pour l’expo sur le MCU etc. Cependant c’est aussi une déception car au delà du contenu je trouve qu’il n’y a jamais assez d’explication sur la réflexion des artistes.
Art Ludique 4
Mais ici ce n’est pas le cas du tout, bien au contraire, bon ok en terme de matos, difficile de mettre autre chose en avant autre chose que des visuels (tableaux, dessins…) mais qui sont légion ! Il y en a tellement qu’on ne sait plus où donner de la tête et c’est un vrai plaisir de voir certains artworks. Mais surtout, des interviews sont aussi présentes en masses et ça c’est cool. Plusieurs studios ce sont prêtés au jeu et même si le discours de fond est régulièrement le même (après tout c’est logique, les méthodes sont les mêmes) c’est très intéressant de voir les créateurs parler de leurs inspirations.
Art Ludique 2
Dunwall a demandé aux artistes de se déplacer dans des villes comme Londres pour s’imprégner de la ville directement. Farcry 4 les a fait déplacer dans la chaîne de l’Himalaya, avec quelques anecdotes amusantes par ailleurs… Bref, des petites pensées qui sont vraiment très agréables à apprendre et qu’il faut prendre le temps d’écouter pour avoir une expérience complète de cette exposition.
Petite mention spéciale au coin sur Child of Light <3 où j’aurais pu y rester des heures pour l’ambiance.
Art Ludique 3
Au final donc, une exposition qui est vraiment cool, qui mérite votre attention et que vous devez aller voir. Même si vous n’êtes pas fan de jeu vidéo, ça permet de se rendre compte du vrai travail qu’il y a derrière ces œuvres au même titre que n’importe quel film par exemple.

Enjoy ! 

Zephiriel

Art Ludique 5 Art Ludique 12 Art Ludique 11 Art Ludique 7 Art Ludique 6

[GN] – Les brumes d’Erebos – Opus 1

Erebos couv

Premier contact avec Erebos – récit de l’arrivée d’un migrant
(Ceci est l’intro disponible sur le site du GN)

« Cette satanée purée de pois n’en finit pas, vous n’y voyez pas à trois pas. Vous entendez vos camarades mais les bruits sont étouffés, comme déformés. Vous continuez à avancer et le silence est total, le monde n’est plus qu’un énorme nuage gris. Vous n’entendez plus vos camarades, vous tentez de les appeler mais vous avez l’impression que ce que vous criez est étouffé. Un sentiment d’oppression et de peur commence à apparaître. Il faut que vous sortiez de ce cauchemar gris. Vous avancez de plus en plus vite, le sol a l’air dur comme s’il était fait d’énormes dalles. Vous n’entendez plus le son de vos pas. Vous avez peur, vous essayez de ne pas céder à la panique. L’air est lourd et il y a comme une odeur de soufre. Vous marchez durant un temps assez long et tout à coup vous vous apercevez qu’il y a des rayons de lumière qui traversent cette brume. Vous vous rendez compte qu’une autre odeur est présente, une odeur iodée comme lorsque vous êtes proche de la mer. L’air commence à être frais mais vivifiant. Vous réalisez que vous marchez sur de l’herbe et que vous entendez vos pas. La brume commence à se désépaissir. Vous commencez à voir un peu plus loin, puis vous entendez le cri d’un oiseau au loin. Puis brutalement, la brume disparaît, d’un coup. Vous en êtes tellement surpris que vous vous arrêtez. Vous regardez de part et d’autres et voyez à nouveau vos compagnons. Vous vous retournez mais derrière vous, nulle trace de brume, comme si elle n’avait jamais existé, juste une plaine bordée par une forêt. Vous ne distinguez aucune mer malgré l’air iodé. Vous discutez avec vos camarades et tous, ont subi les mêmes sensations que vous. Un court instant vous vous demandez si vous n’êtes pas mort mais les sensations que vous ressentez sont bien réelles.

Durant quelques jours, vous avancez en terre inconnue sans reconnaître les lieux. Les premiers temps vous avez une soif importante mais heureusement l’eau douce coule en abondance dans les lieux que vous traversez. Lorsque la nuit arrive, vous vous rendez compte subitement que l’emplacement des étoiles ne vous est pas familier. Si vous vous y connaissez un peu, vous vous rendez compte que vous n’êtes pas sous le même ciel que dans votre monde. Il faut bien vous rendre à l’évidence, vous n’êtes pas dans le même monde. En effet, vous ne reconnaissez aucune des plantes et des arbres que vous rencontrez bien que parfois ceux-ci soient très proches d’espèces que vous connaissez. Pareil pour la faune, vous vous surprenez à découvrir régulièrement de nouvelles races bien que très proches des races de chez vous, la différence est parfois juste dans le pelage ou dans la taille. Certains des animaux vous sont complètement inconnus. Il faut vous résoudre à admettre que vous avez changé de monde. Vous retracez tous les événements qui vous ont conduit dans cette brume mais vous ne trouvez aucune réponse au pourquoi ! Au bout d’un moment, vous voyez au loin des habitations et vous savez maintenant que ce monde est habité. C’est à la fois un soulagement et une inquiétude. »

Erebos 1

Le GN Multi-époque !

Sur le papier, il y a de quoi attirer les joueurs, après tout pas de limitation (ou très peu) laissant place à l’imagination de tous. La possibilité de venir de notre monde et de n’importe quelle époque entre l’antiquité et l’ère victorienne. Voir même de créer un personnage d’un autre monde, comme un pirate steampunk par exemple. Et enfin si vous ne voulez pas trop vous casser la tête vous pouvez même prendre un personnage provenant d’un univers connu, tiré de la littérature ou du cinéma. Si vous voulez être le cinquième hobbit qui s’est perdu sur le chemin de la montagne du destin, et bien vous pouvez.

Erebos 6

Mon groupe

Partant de ce principe, avec mon groupe, on s’est dit que ce serait cool de jouer autre chose que des guerriers ou des pirates… bref autre chose que des gars qui viennent au corps à corps. Donc, par logique, des magiciens. On essaie de mettre à profit le côté « à travers le temps » en se disant qu’on pourrait chacun jouer un personnage d’une époque différente, liés par un pacte, une guilde ou même être une réincarnation d’un même personnage à travers les époques.
L’idée fait son chemin et notre groupe de cinq joueurs commence sa « lignée ». Le premier joueur interprète un Grec nommé Argos, philosophe, connaissant la nature. La seconde, une joueuse, choisit l’Égypte, avec une prêtresse de Sekhmet dont le nom sera Néféroué et qui assurera le rôle de soigneuse. Le troisième sera un Docteur Sun chinois spécialiste du feng shui qui sera un mage d’attaque. Pour ma part je serai un cowboy, Jack Materson qui a passé trop de temps chez les indiens et qui est devenu un shaman. Je pensais surtout m’inspirer de Deadlands, un gars qui lance des sorts de combat avec des cartes à jouer. Et notre dernier compagnon, Erwan, était un spirit de l’ère victorienne. Un breton menant ses activités à Paris, superbement bien habillé avec un chapeau haut de forme, une très belle canne et sa cape.

Erebos 7

L’arrivée sur le monde / l’orga

Voilà le premier point négatif, l’organisation qui a du mal dès le lancement du jeu. Le truc c’est que le jeu doit commencer à 22h le vendredi soir. Pas de bol, il pleut, beaucoup, le terrain devient vraiment boueux et on voit vraiment que dalle. Difficile pour les joueurs de se motiver et jouer devient impossible dans ces conditions. Le départ du jeu est donc repoussé au lendemain matin.
Lendemain matin, petit dej, préparation, briefing rapide et clair. Tout le monde est prêt côté joueur, impatient d’en découdre avec un monde qui semble bien PVE. On fait le check arme, juste une arme qui est refusée car trop abimée, pas de soucis, ça arrive. On se met dans la ligne d’attente pour le début du jeu…. et on attend… encore… longtemps.

Erebos 2
L’entrée en jeu se fait par groupe et à mon sens, ça va faire basculer beaucoup de choses dans le négatif. On est les derniers à rentrer en jeu (ou avant dernier je crois). On a attendu quasiment 1h30, ça veut dire que le premier groupe a eu le temps de faire le tour de la zone de jeu et de prendre les éléments de jeu disponible avant même qu’on ait le temps de savoir que ces éléments existaient.

Erebos 11
Alors attention, sur le fond ce n’est pas très grave, car finalement l’un dans l’autre devoir se renseigner sur ce type d’objet, c’est clairement une façon de créer du jeu. Et je rappel qu’en GN les gens sont très facilement abordable. C’est juste que lorsque l’on visite la zone de jeu et qu’on se rend compte que tout à déjà été pris (looté pour les gamers), c’est frustrant.

Erebos 3

A tes risques et périls !

Attention cependant à modérer mes propos, il y avait de bonne idées dans le lot et les soucis d’organisation ne doivent pas prendre le pas sur les bonnes idées. Tout d’abord, il y avait une certaine confiance accordée au joueurs pendant le jeu, notamment lors des des « périls ». Qu’est-ce qu’un péril allez vous me dire ? Grosso modo c’est une mini instance. Une zone de jeu qui demande certains prérequis pour y rentrer sous peine de mort rapide et douloureuse de votre personnage.

Erebos 4
Exemple, au détour d’un chemin, nous voyons une zone qui est recouverte de toiles d’araignées. Tout le monde peut y rentrer, le truc c’est que si une personne ne possède pas la bonne compétence, en l’occurrences ici pistage, elle coincée dans les toiles, impossible de s’en sortir seul. Par contre le personne avec le bonne compétence va pouvoir rentrer et amener trois autres personnes avec elle.
Mais ce n’est pas si simple, si pendant leur pérégrination, une personne touche une toile elle reste « collée » jusqu’à ce qu’un autre joueur l’aide (en la touchant pendant 3 min).
Cette zone de péril, n’est pas sous la surveillance d’un MJ, donc laissée complètement libre au fair play des joueurs. Ce qui rend le jeu vraiment agréable.

Erebos 5

Et l’histoire ?

Voilà mon gros problème dans les GN en général et Les brumes d’Erebos ne feront pas exceptions… Je ne suis pas du tout l’histoire principale. Je prend mon pied à sortir des sentiers prévus par les MJ et faire ma propre histoire dans ce monde. Ce n’est pas un problème sur des gros GN, où nous avons des centaines de joueurs, mais sur des GN plus petits, avec moins d’une centaine de joueurs, c’est problématique.
Le scénario nous orientait fortement afin que l’on rallie un Eveillé, l’un des neuf êtres immortels du monde d’Erebos. Chacun d’eux ayant sa particularité comme Dragon, qui se rapproche du peuple japonais, honneur avant tout. Ou l’Architecte qui met en avant la connaissance, le Freux qui protège la nature etc.

Erebos 8
Cependant, parmi ces neuf, trois représente le « mal », le chuchoteur, le fossoyeur et l’écorché. Trois Eveillés qu’il nous est malheureusement impossible de rejoindre de façon volontaire (oui j’ai essayé sans succès). Pour le reste, étant mort avant la fin du GN (oui encore…) je n’ai pas suivi le reste de l’histoire. Je n’ai pas reroll, j’ai préféré aider en tant que PNJ, ce qui est fun tout de même.

Erebos 9

Un bilan mitigé.

Tout est dans le titre, je suis mitigé. Je n’ai pas passé un mauvais moment, mais je ne me suis pas éclaté non plus. La faute à quoi ? Au temps déjà, arriver vendredi soir, avoir une tente inondée, les pieds dans la boue et le froid (même si c’était le cas pour tout le monde). Un début de jeu très lent, l’orga ayant un poil mal géré le début de jeu, mais pour un premier GN on ne peut pas leur jeter la pierre. Et enfin à ma façon de jouer en GN, le fait de ne pas vouloir me plier au scénario tel quel, ce qui m’apporte finalement peu de jeu sur un petit format comme celui-ci. Est-ce que j’y retournerai ? Probablement pas en tant que PJ, mais sûrement en tant que PNJ parce que l’idée de base du GN multi époque me plait beaucoup.

Erebos 10

Crédit Photo par Sandrine Schwoehrer

Enjoy !

Zephiriel

[EVENT] – Acer Switch Project

Chez Acer ce sont des petits malin quand même, ils savent qu’on aime la nouvelle technologie et que voir des nouveaux produits c’est toujours cool. Mais ils sont encore plus malins que ça, parce que pour me faire encore plus kiffer une soirée chez eux, ils organisent même une murder party et ça c’est la classe parce que les murders moi, moi j’adore !
C’est donc dans un petit appartement parisien que je me suis rendu il y a peu pour me prendre pour un inspecteur de la police scientifique, genre NCIS quoi.
20150618_185939
Pour compiler les différentes informations, nous avions en mains l’une des dernière tablette de leur ligne, à savoir la AcerSwitch 10E (ça y est tu l’as le titre ? Switch Project ?), je n’ai rien à dire sur cette tablette à part qu’elle est très bien puisque je me suis acheté la version précédente, Switch 10, et que je suis en train de rédiger cet article dessus. Donc bon prêcher un convaincu… voilà quoi.
Mais bon revenons au jeu les gaaaaaaaaaars !!
Tout d’abord un petit briefing, histoire de comprendre comment le jeu va se dérouler, puis nous rentrons directement dans le vif du sujet !!
Une première salle, dans laquelle nous découvrons un mannequin allongé au sol, le mort. Il a pris trois balles dans la poitrine et des traces de pas sont autour de lui. Nous devons durant un laps de temps limité relevé tous les indices sur lui pour déterminer au plus juste ce qu’il s’est passé. Ce n’est pas un vol, sa montre en or est encore au poignet mais est cassée sur l’heure du crime. Son portefeuille est encore dans la poche, nous y trouvons un email déchiré, une photo de sa femme probablement, la clés d’une chambre d’hôtel et la facture de cette dernière. La chambre fut louée pour 1h15… Monsieur avait des envies coquines durant l’après-midi.Tout y passe, test sanguin, la victime était stressée au moment du meurtre, la lampe UV révèle des traces de semence masculine au niveau du bas ventre… Hum une première piste se dessine : après-midi dans un hôtel proche du lieu de travail, relation sexuelle, et alliance dans le portefeuille… une femme jalouse ?
Acer Switch Project Victime
Très vite nous passons à le second pièce, celle du portrait robot. Ici une caméra de surveillance à filmé une transaction suspecte dans une rue proche où la victime a été retrouvée et ce quelques heures avant le crime…. On y voit un homme donner une arme à feu contre de l’argent à un homme connu des forces de police….
La première piste ne tient plus la route, sauf si la femme de la victime à voulu engager un professionnel pour faire le sale boulot. Peu probable mais pourquoi pas…
Après avoir reconstitué le portrait robot du suspect nous recevons des informations très utiles ! L’homme recevant l’arme, est un corse connu pour le trafic d’armes à feu et d’explosifs. Et son nom est le même que celui de la femme de la victime !! La piste se précise encore un peu !!
La dernière pièce va peut être nous permettre de tirer les choses au clair…
Acer Switch Project
C’est dans un labo de Forensic que nous devons analyser les dernières preuves afin de découvrir où est morte la victime et de quelle manière.
Grace à un microscope ultra-sophistiqué nous analysons des prélèvements retrouvés sur les vêtements de la victimes et dans son nez. Nous découvrons après une série de test qu’un pollen venant des garrigues Corses était sur les vêtements de la victime et que son nez contenait des éléments de pollution dûe à une zone industrielle.
Nos conclusions sont claires, la femme de la victime à assassinée son mari, aidée de son frère pour se procurer l’arme….
Nous n’avons plus qu’à taper nos conclusions sur la tablette…
20150618_190040
La soirée se termine ainsi, et même si notre groupe n’a pas gagné du fait de notre timing un poil trop long, je trouve que l’initiative d’Acer pour présenter ses nouveaux produits en les mettant en avant avec une mise en scène pareille est vraiment cool !!
De toute façon quand les choses sont faites de façon ludique et avec passion, ça fonctionne toujours mieux non ?
Enjoy !
Zephiriel

[Compte-Rendu] – DreamHack 2015 à Tours

dreamhack_france_2015

J’ai pas eu la chance de faire beaucoup de salon de JV ou de E-sport. Je vais bien évidemment à la Paris Games Week chaque année, alors que je n’aime pas spécialement ce salon. Et j’ai la chance d’arriver à aller à GamesCom depuis quelques temps pendant les jours presse qui, même s’ils sont de plus en plus bondés, reste le meilleur salon de JV que j’ai pu faire. Mais encore une fois mon champ de comparaison reste réduit.

Mais ces salons, même s’ils sont bien évidemment spécialisés dans l’univers JV, sont fait afin d’attirer le chaland pour annoncer des sorties, pour faire du buzz. C’est un salon à faire si on veut poser les mains sur le prochains CoD, Assasssin’s Creed ou FIFA/PES. La partie tournoi, E-sport et LAN est réduite voir même inexistante.
Et il y a peu de temps j’ai eu la chance de pouvoir me rendre à Tours, pas pour visiter la ville, qui est vraiment charmante, mais pour la DreamHack qui s’est déroulée du 8 au 10 mai.

20150508_103105

Le nom est laché, la DreamHack c’est quoi ?

Créé en 2010 elle est d’origine suédoise et se déroule deux fois par an. Une fois l’hiver pour la scène démo et une fois l’été pour la scène E-sport. Et c’est cette dernière qui nous intéresse ici, la partie E-sport avec des tournois de Mortal Kombat X avec de très bons joueurs comme Kayane ou Lord DVD, Trial Fusion… Mais surtout, des grosses rencontres sur du StarCraft 2, Heroes of the Storm, HearthStone, CS:GO pour des cashs prizes allant jusqu’à 5000 € et là les gars, ça rigole plus du tout !
Premier soir une soirée organisé dans un VIP Lounge prévu par le Meltdown qui se devait bien évidemment d’être là, on a pu voir la team Acer en action avec deux de leurs joueurs sur SC2, je nomme Scarlett et MMA (victoire Scarlett parce que Zerg forever <3). Je suis pas un joueur de SC2, mais j’aime beaucoup regarder des matchs et voir des PGM cliquer en direct est vraiment impressionnant.
Par la suite nous nous sommes essayé à un petit tournoi 2v2 de HotS avec Stefania (qui faisait sa première partie pour l’occasion) où nous nous sommes fait rosser dans les règles de l’art. Ma stratégie de vouloir jouer roaming avec Sylvanas n’était pas idiote, mais pas assez efficace.

PhotoGrid_1431020046436

Open the gates !

Le mot qui me vient à l’esprit pour décrire le mieux la première édition de la DreamHack de Tours c’est « Proximité ». Ouais alors dit comme ça c’est un méta, mais je vais m’expliquer un peu.
D’abord parce que on pourrait dire que Tours c’est pas Paris (captain obvious !!) mais c’est finalement une bonne idée. Premier salon en France, dans une ville charmante qui n’est qu’à 1h30 de Paris en train et qui permet d’attirer les personnes vraiment motivées par le E-gaming, je valide.

20150509_132712
Proximité aussi avec les joueurs, je parle des PGM bien évidemment. J’ai parlé de Scarlett et MMA, mais de très bons joueurs comme Stephano étaient aussi présents ! Ce n’est pas le tout de les voir performer en direct, on peut se rendre compte dans ce type de salon que ce sont des personnes à part entière qui sont accessibles, sympas et qui partagent leurs expériences avec le sourire. On trouve, ou retrouve un véritable esprit de gamer et ça c’est vraiment cool !
Mais les PGMs ne sont pas seulement les seuls stars à être présentes. Des figures connues comme des Streamers et Youtubers tels que Furiie ou As2pik étaient présents et j’ai même eu la chance de pouvoir faire une petite ITW de Furiie que vous pouvez bien évidement écouter juste ici :

Mais ce n’est bien évidement par tout, puisque la DreamHack permet aussi de renouer avec les souvenirs de certains d’entre nous en mettant en place une gigantesque LAN ! Et voir un vrai rassemblement de centaines de joueurs dans la même salle (gigantesque) ça donne une véritable impression de faire partie d’une grande famille qui partage une seule passion, celle du jeu.

PhotoGrid_1431168075255

We have to go back !

Pour résumer tout ça en quelques mots, je dirai que ce salon est sûrement l’un des meilleurs que j’ai fait à ce jour. Ça peut sembler un peu passionné, mais c’est clairement le cas parce que les personnes qui étaient présentes, que ce soit le public, les animateurs, les PGMs, les streamers, les youtubers… toutes ces personnes sont des passionnés du jeu. Le but étant vraiment de partager cette passion commune et c’est juste classe.
En clair : La DreamHack ça défonce.

20150509_145722 20150508_172518 20150508_142236
PhotoGrid_1431024887860

Enjoy !

Zephiriel