[JdP] – T.I.M.E. Stories

Cela fait un petit moment qu’on a pas parlé de jeu de plateau ici, du coup je me lance avec un jeu dont je ne peux pas vous parler sinon je vous spoil tout l’intérêt du jeu. Facile hein ?
Bon je vais tout de même tenter de développer ça. Tout d’abord je peux vous dire que c’est une petit boite nommée Space Cowboys. Petit studio, assez récent puisque créé en 2013 et qui a déjà à son actif quatre jeux de plateau, dont le très bon Splendor.

A la croisée des chemins.

Donc quatrième création, T.I.M.E. Stories n’est pas seulement un jeu de plateau avec des mécaniques classiques. Non c’est un genre d’hybride entre le jeu de plateau, puisque il y a bien un plateau, des pions et des cartes. Mais aussi un jeu de rôle, parce que chaque joueur va devoir incarner un personnage et jouer son rôle pour l’ambiance du jeu.
Bon jusque là c’est du déjà vu, pas la peine de chercher trop loin pour avoir un jeu qui mêle Jdp et Jdr, Mice and Mystics le fait déjà par exemple. Oui mais attendez, ce n’est pas fini ! Puisque de T.I.M.E. Stories va aussi donner des éléments de jeu vidéo, alors qu’on s’entende tout de suite, il n’est pas question de brancher une manette pour jouer non plus. Mais l’idée dans un premier temps et de pouvoir sauvegarder le jeu à n’importe quel moment.
« Sauvegarder ? » Oui ma bonne dame, on peut sauvegarder un « Run », la boite du jeu permettant de ranger d’une certaine façon les éléments pour s’y retrouver rapidement.
time-stories

Refaire le passé, plusieurs fois.

Bon là j’ai balancé un terme un peu bizarre pour un jeu de plateau, un « Run ». Dans T.I.M.E. Stories ça correspond à jouer une partie, mais ne pas forcément la finir.
Mais commençons par le début, le but du jeu. Dans T.I.M.E. Stories, vous êtes des agents qui vont voyager dans le passé pour revivre des histoires à travers les yeux d’une autre personne. Ça vous rappel Assassin’s Creed ? Normal, on va dire que c’est un peu inspiré.
A partir de là, je vais parler du jeu sans vous dire quoi que ce soit de précis dessus. La raison est simple, le jeu de base ne comporte qu’une seule histoire, qu’il va falloir réaliser plusieurs fois pour découvrir chaque élément de l’enquête et la réussir.
Et à chaque fois que vous la réalisez, vous faite un « Run ». Ce Run va se terminer souvent par une défaite, soit par manque de temps, soit par votre mort. Après votre défaite, vous refaite le jeu, en gardant certains éléments que le jeu indique. Par exemple maintenant que vous savez que derrière le rideau se trouve un tableau caché, vous laissez le tableau sur la table (je donne un exemple qui n’existe pas volontairement hein !).
L’idée va donc être de faire l’enquête plusieurs fois, à travers différents angles d’approche, en changeant les actions, évitant de refaire les mêmes erreurs etc.
pion-fr

Pas de rejouabilité ?

Et c’est là que le jeu perds de son intérêt, c’est que <la rejouabilité est vraiment de zéro une fois qu’on a fait le scénario. Impossible de le refaire, même avec d’autres personnages car vous connaissez toutes les astuces. Et pour cela les Spacecowboys ont prévus de l’extension à tout va. La première est sortie il y a peu nommée « The Marcy Case ». Le bon côté de la chose c’est qu’il possible de voyager dans tous les univers, mystique, occulte, médiéval, fantastique etc. Le mauvais côté c’est qu’on achète une boite de base à 40€ puis il faut rajouter 20€ pour une extension. Ceci dit, ce n’est pas le premier jeu à avoir fait ce genre de chose hein…

Time stories 1

Au final ?

Pour ma part, j’adore ce jeu. Je suis vraiment fan de l’idée, de l’univers et si vous jouez avec des bons joueurs en RP, vous allez vous éclater à découvrir l’histoire et interagir entre vous.
Maintenant les mécaniques sont simples, et tout le sel du jeu va se baser sur la découverte.
Je ne peux que vous le conseiller si vous êtes en recherche d’un jeu qui sort du lot.

Enjoy

Zephiriel

[Expo] – L’art dans le jeu vidéo – Art Ludique

Si vous ne connaissez pas le musée Art Ludique, vous loupez vraiment quelque chose. Situé sur les quais de Seine, près de gare d’Austerlitz, Art Ludique reçoit régulièrement des expositions liées à la culture populaire. Expo sur les univers Pixar, ou plus récemment sur le Marvel Cinematic Universe, c’est clairement un musée qui vaut le détour.
Art ludique 1

Et pour l’expo qui est en place au moment où j’écris ces lignes est jusqu’au 6 Mars 2016, c’est l’univers de l’Art dans le jeu vidéo est mis en avant. Cela parait un peu prétentieux dit comme ça mais en fait pas du tout. L’idée derrière la notion de cet « Art » est bien de mettre en avant les créateurs des jeux. Comment les artistes de chez Arkane Studio ont-ils créé la ville de Dunwall ? Quelles ont été leurs inspirations ? Comment les petits gars de chez Quantic Dream ont-ils réussi à nous donner un ambiance aussi pesante dans Heavy Rain ? Etc.
Je suis allé voir plusieurs expos à Art Ludique, et ça a toujours été à la fois une bonne surprise et une petite déception. Bonne surprise parce que je ne m’attends jamais à en « voir autant ». Il y a très souvent du matos de tournage mis en avant comme une moto de l’Hydra par exemple pour l’expo sur le MCU etc. Cependant c’est aussi une déception car au delà du contenu je trouve qu’il n’y a jamais assez d’explication sur la réflexion des artistes.
Art Ludique 4
Mais ici ce n’est pas le cas du tout, bien au contraire, bon ok en terme de matos, difficile de mettre autre chose en avant autre chose que des visuels (tableaux, dessins…) mais qui sont légion ! Il y en a tellement qu’on ne sait plus où donner de la tête et c’est un vrai plaisir de voir certains artworks. Mais surtout, des interviews sont aussi présentes en masses et ça c’est cool. Plusieurs studios ce sont prêtés au jeu et même si le discours de fond est régulièrement le même (après tout c’est logique, les méthodes sont les mêmes) c’est très intéressant de voir les créateurs parler de leurs inspirations.
Art Ludique 2
Dunwall a demandé aux artistes de se déplacer dans des villes comme Londres pour s’imprégner de la ville directement. Farcry 4 les a fait déplacer dans la chaîne de l’Himalaya, avec quelques anecdotes amusantes par ailleurs… Bref, des petites pensées qui sont vraiment très agréables à apprendre et qu’il faut prendre le temps d’écouter pour avoir une expérience complète de cette exposition.
Petite mention spéciale au coin sur Child of Light <3 où j’aurais pu y rester des heures pour l’ambiance.
Art Ludique 3
Au final donc, une exposition qui est vraiment cool, qui mérite votre attention et que vous devez aller voir. Même si vous n’êtes pas fan de jeu vidéo, ça permet de se rendre compte du vrai travail qu’il y a derrière ces œuvres au même titre que n’importe quel film par exemple.

Enjoy ! 

Zephiriel

Art Ludique 5 Art Ludique 12 Art Ludique 11 Art Ludique 7 Art Ludique 6

[Podcast] – La Ligue des Joueurs Ordinaires

J’adore et ça fait maintenant un an que j’en fais régulièrement : le podcast est devenu une nouvelle passion. Bon c’est un peu gros dit comme cela j’avoue. Mais parler de mes passions dans différents podcasts c’est vrai que je kiffe bien cela.
RadiokawaIl y a dans un premier temps Comics Outcast, si l’univers comics vous intéresse, je vous conseil d’y jeter une oreille, toutes les deux semaines sur Radiokawa ! Puis il y a aussi le podcast que je fais régulièrement pour mon club de jeu, la Radio chimère, qui reste cependant un poil difficile à suivre si vous venez pas au dit club.
Et là, vient de se lancer la dernière création de Radiokawa (et la mienne accessoirement) : La Ligue des Joueurs Ordinaires ou La Ligue pour faire plus simple.

meeple-ligue-final
La Ligue c’est quoi ? C’est un podcast mensuel qui vous propose d’en apprendre plus sur l’univers du jeu de société. Alors attention, on ne parlera pas du Monopoly ou du Baggammon non plus hein (même si ce sont des bons jeux, c’est pas vraiment le but).
Non dans La Ligue on va vous parler des Jeux de plateaux un poil plus complexes et récents, 7th Wonders, T.I.M.E. Stories… Mais aussi de Jeux de rôles, comme la dernière édition de l’Appel de Cthulhu et enfin on vous parlera de Grandeur Nature, là où les gens aiment se déguiser pour se battre avec des épées en latex dans la forêt à côté de chez eux.

Bref on va prendre tout ça, on le démystifier un peu, et vous faire découvrir comment on peut s’amuser en lançant quelques dés.

Vous trouverez le premier épisode sur Radiokawa, mais aussi sur Itunes une fois par mois !

Dans le premier épisode (qui est un épisode 0 car la qualité son n’est pas encore parfaite) nous faisons un gros point sur ces différents aspects des jeux. Comment a évolué le jeu de plateau depuis le Monopoly ? Qu’est ce que le jeu de rôles et le grandeur nature ? Combien ça coûte ? Le temps que ça prend etc.
N’hésitez surtout pas à nous écoutez et à faire des retours !!

Enjoy.

Zephiriel

[GN] – Escape Room Victory

Pour notre cinquième Escape Room, ma team s’est rendu rue de la victoire à Paris pour tester l’escape room « Shutter » chez Victory.victory-logo_escape-game
Dans un premier temps, on peut dire que niveau accueil ils ont mis les bouchées double.
Capables d’accueillir un sacré bon nombre de personnes pour la planification de Master Escape et autres. Ensuite niveau nombre de salles dispo, Victory nous propose 4 escape différentes sur 6 salles disponibles (2 escape room sont donc en double vous l’avez compris hein).

Victory 3

Pour notre soirée, nous avons testé la Room nommée : « Shutter« , où nous incarnons des enquêteurs qui doivent trouver la preuve que des expériences sur des humains sont faites dans un hôpital vraiment bizarre… Vu le nom vous aurez très rapidement compris la petite référence au film de Scorsese.

Victory 2
Je n’en dirai pas plus bien évidement mais sachez que l’ambiance de la salle est vraiment particulière et que les énigmes en plus d’être variées sont vraiment bien pensées !
La prochaine de ma liste à faire chez Victory : la salle « Matrix » !!

Victory 1

Enjoy !

Zephiriel

[GN] – Les brumes d’Erebos – Opus 1

Erebos couv

Premier contact avec Erebos – récit de l’arrivée d’un migrant
(Ceci est l’intro disponible sur le site du GN)

« Cette satanée purée de pois n’en finit pas, vous n’y voyez pas à trois pas. Vous entendez vos camarades mais les bruits sont étouffés, comme déformés. Vous continuez à avancer et le silence est total, le monde n’est plus qu’un énorme nuage gris. Vous n’entendez plus vos camarades, vous tentez de les appeler mais vous avez l’impression que ce que vous criez est étouffé. Un sentiment d’oppression et de peur commence à apparaître. Il faut que vous sortiez de ce cauchemar gris. Vous avancez de plus en plus vite, le sol a l’air dur comme s’il était fait d’énormes dalles. Vous n’entendez plus le son de vos pas. Vous avez peur, vous essayez de ne pas céder à la panique. L’air est lourd et il y a comme une odeur de soufre. Vous marchez durant un temps assez long et tout à coup vous vous apercevez qu’il y a des rayons de lumière qui traversent cette brume. Vous vous rendez compte qu’une autre odeur est présente, une odeur iodée comme lorsque vous êtes proche de la mer. L’air commence à être frais mais vivifiant. Vous réalisez que vous marchez sur de l’herbe et que vous entendez vos pas. La brume commence à se désépaissir. Vous commencez à voir un peu plus loin, puis vous entendez le cri d’un oiseau au loin. Puis brutalement, la brume disparaît, d’un coup. Vous en êtes tellement surpris que vous vous arrêtez. Vous regardez de part et d’autres et voyez à nouveau vos compagnons. Vous vous retournez mais derrière vous, nulle trace de brume, comme si elle n’avait jamais existé, juste une plaine bordée par une forêt. Vous ne distinguez aucune mer malgré l’air iodé. Vous discutez avec vos camarades et tous, ont subi les mêmes sensations que vous. Un court instant vous vous demandez si vous n’êtes pas mort mais les sensations que vous ressentez sont bien réelles.

Durant quelques jours, vous avancez en terre inconnue sans reconnaître les lieux. Les premiers temps vous avez une soif importante mais heureusement l’eau douce coule en abondance dans les lieux que vous traversez. Lorsque la nuit arrive, vous vous rendez compte subitement que l’emplacement des étoiles ne vous est pas familier. Si vous vous y connaissez un peu, vous vous rendez compte que vous n’êtes pas sous le même ciel que dans votre monde. Il faut bien vous rendre à l’évidence, vous n’êtes pas dans le même monde. En effet, vous ne reconnaissez aucune des plantes et des arbres que vous rencontrez bien que parfois ceux-ci soient très proches d’espèces que vous connaissez. Pareil pour la faune, vous vous surprenez à découvrir régulièrement de nouvelles races bien que très proches des races de chez vous, la différence est parfois juste dans le pelage ou dans la taille. Certains des animaux vous sont complètement inconnus. Il faut vous résoudre à admettre que vous avez changé de monde. Vous retracez tous les événements qui vous ont conduit dans cette brume mais vous ne trouvez aucune réponse au pourquoi ! Au bout d’un moment, vous voyez au loin des habitations et vous savez maintenant que ce monde est habité. C’est à la fois un soulagement et une inquiétude. »

Erebos 1

Le GN Multi-époque !

Sur le papier, il y a de quoi attirer les joueurs, après tout pas de limitation (ou très peu) laissant place à l’imagination de tous. La possibilité de venir de notre monde et de n’importe quelle époque entre l’antiquité et l’ère victorienne. Voir même de créer un personnage d’un autre monde, comme un pirate steampunk par exemple. Et enfin si vous ne voulez pas trop vous casser la tête vous pouvez même prendre un personnage provenant d’un univers connu, tiré de la littérature ou du cinéma. Si vous voulez être le cinquième hobbit qui s’est perdu sur le chemin de la montagne du destin, et bien vous pouvez.

Erebos 6

Mon groupe

Partant de ce principe, avec mon groupe, on s’est dit que ce serait cool de jouer autre chose que des guerriers ou des pirates… bref autre chose que des gars qui viennent au corps à corps. Donc, par logique, des magiciens. On essaie de mettre à profit le côté « à travers le temps » en se disant qu’on pourrait chacun jouer un personnage d’une époque différente, liés par un pacte, une guilde ou même être une réincarnation d’un même personnage à travers les époques.
L’idée fait son chemin et notre groupe de cinq joueurs commence sa « lignée ». Le premier joueur interprète un Grec nommé Argos, philosophe, connaissant la nature. La seconde, une joueuse, choisit l’Égypte, avec une prêtresse de Sekhmet dont le nom sera Néféroué et qui assurera le rôle de soigneuse. Le troisième sera un Docteur Sun chinois spécialiste du feng shui qui sera un mage d’attaque. Pour ma part je serai un cowboy, Jack Materson qui a passé trop de temps chez les indiens et qui est devenu un shaman. Je pensais surtout m’inspirer de Deadlands, un gars qui lance des sorts de combat avec des cartes à jouer. Et notre dernier compagnon, Erwan, était un spirit de l’ère victorienne. Un breton menant ses activités à Paris, superbement bien habillé avec un chapeau haut de forme, une très belle canne et sa cape.

Erebos 7

L’arrivée sur le monde / l’orga

Voilà le premier point négatif, l’organisation qui a du mal dès le lancement du jeu. Le truc c’est que le jeu doit commencer à 22h le vendredi soir. Pas de bol, il pleut, beaucoup, le terrain devient vraiment boueux et on voit vraiment que dalle. Difficile pour les joueurs de se motiver et jouer devient impossible dans ces conditions. Le départ du jeu est donc repoussé au lendemain matin.
Lendemain matin, petit dej, préparation, briefing rapide et clair. Tout le monde est prêt côté joueur, impatient d’en découdre avec un monde qui semble bien PVE. On fait le check arme, juste une arme qui est refusée car trop abimée, pas de soucis, ça arrive. On se met dans la ligne d’attente pour le début du jeu…. et on attend… encore… longtemps.

Erebos 2
L’entrée en jeu se fait par groupe et à mon sens, ça va faire basculer beaucoup de choses dans le négatif. On est les derniers à rentrer en jeu (ou avant dernier je crois). On a attendu quasiment 1h30, ça veut dire que le premier groupe a eu le temps de faire le tour de la zone de jeu et de prendre les éléments de jeu disponible avant même qu’on ait le temps de savoir que ces éléments existaient.

Erebos 11
Alors attention, sur le fond ce n’est pas très grave, car finalement l’un dans l’autre devoir se renseigner sur ce type d’objet, c’est clairement une façon de créer du jeu. Et je rappel qu’en GN les gens sont très facilement abordable. C’est juste que lorsque l’on visite la zone de jeu et qu’on se rend compte que tout à déjà été pris (looté pour les gamers), c’est frustrant.

Erebos 3

A tes risques et périls !

Attention cependant à modérer mes propos, il y avait de bonne idées dans le lot et les soucis d’organisation ne doivent pas prendre le pas sur les bonnes idées. Tout d’abord, il y avait une certaine confiance accordée au joueurs pendant le jeu, notamment lors des des « périls ». Qu’est-ce qu’un péril allez vous me dire ? Grosso modo c’est une mini instance. Une zone de jeu qui demande certains prérequis pour y rentrer sous peine de mort rapide et douloureuse de votre personnage.

Erebos 4
Exemple, au détour d’un chemin, nous voyons une zone qui est recouverte de toiles d’araignées. Tout le monde peut y rentrer, le truc c’est que si une personne ne possède pas la bonne compétence, en l’occurrences ici pistage, elle coincée dans les toiles, impossible de s’en sortir seul. Par contre le personne avec le bonne compétence va pouvoir rentrer et amener trois autres personnes avec elle.
Mais ce n’est pas si simple, si pendant leur pérégrination, une personne touche une toile elle reste « collée » jusqu’à ce qu’un autre joueur l’aide (en la touchant pendant 3 min).
Cette zone de péril, n’est pas sous la surveillance d’un MJ, donc laissée complètement libre au fair play des joueurs. Ce qui rend le jeu vraiment agréable.

Erebos 5

Et l’histoire ?

Voilà mon gros problème dans les GN en général et Les brumes d’Erebos ne feront pas exceptions… Je ne suis pas du tout l’histoire principale. Je prend mon pied à sortir des sentiers prévus par les MJ et faire ma propre histoire dans ce monde. Ce n’est pas un problème sur des gros GN, où nous avons des centaines de joueurs, mais sur des GN plus petits, avec moins d’une centaine de joueurs, c’est problématique.
Le scénario nous orientait fortement afin que l’on rallie un Eveillé, l’un des neuf êtres immortels du monde d’Erebos. Chacun d’eux ayant sa particularité comme Dragon, qui se rapproche du peuple japonais, honneur avant tout. Ou l’Architecte qui met en avant la connaissance, le Freux qui protège la nature etc.

Erebos 8
Cependant, parmi ces neuf, trois représente le « mal », le chuchoteur, le fossoyeur et l’écorché. Trois Eveillés qu’il nous est malheureusement impossible de rejoindre de façon volontaire (oui j’ai essayé sans succès). Pour le reste, étant mort avant la fin du GN (oui encore…) je n’ai pas suivi le reste de l’histoire. Je n’ai pas reroll, j’ai préféré aider en tant que PNJ, ce qui est fun tout de même.

Erebos 9

Un bilan mitigé.

Tout est dans le titre, je suis mitigé. Je n’ai pas passé un mauvais moment, mais je ne me suis pas éclaté non plus. La faute à quoi ? Au temps déjà, arriver vendredi soir, avoir une tente inondée, les pieds dans la boue et le froid (même si c’était le cas pour tout le monde). Un début de jeu très lent, l’orga ayant un poil mal géré le début de jeu, mais pour un premier GN on ne peut pas leur jeter la pierre. Et enfin à ma façon de jouer en GN, le fait de ne pas vouloir me plier au scénario tel quel, ce qui m’apporte finalement peu de jeu sur un petit format comme celui-ci. Est-ce que j’y retournerai ? Probablement pas en tant que PJ, mais sûrement en tant que PNJ parce que l’idée de base du GN multi époque me plait beaucoup.

Erebos 10

Crédit Photo par Sandrine Schwoehrer

Enjoy !

Zephiriel

[TEST] – Onechanbara Z2 Chaos – PS4

Une fin du monde ? Des zombies et autres créatures monstrueuses qui arrivent sur terre ? Des jeunes filles en bikini avec un chapeau de cowboy et armées de sabres pour découper cette armée infernale? Le tout en poussant des cris d’écolières ? Vous avez deviné ! Un nouvel épisode d’Onechanbara est là ! Les petits gars de chez Tamsoft ont ouvert les vannes pour offrir un orgasme visuel !

OneChanbara_Z2-Chaos_Titre

Le WTF le plus total !

Je sais ce que les gens peuvent penser en voyant un titre comme Onechanbara Z2 Chaos. Des jeunes filles, dont des vampires, pas ou peu vêtues qui agitent leurs… sabres dans tout les sens. C’est forcément mal fait, l’histoire n’aura sûrement pas d’intérêt, c’est moche, pas de gameplay… bref c’est un jeu pour pervers.
Ce à quoi je vais répondre : Oui c’est vrai pour la plus grande partie. Ça étonne qui ?
Déjà on va resituer les choses. Pour ma part je suis vraiment fan de cette série, je n’ai pas joué à tous les épisodes malheureusement, mais j’ai commencé avec l’épisode sur Xbox 360, j’ai regardé le film, plus d’une fois… bref ça casse pas des briques, mais cette série est cool ! Parce qu’on ne se prend pas la tête sur du Onechanbara. C’est simple dans l’idée, on se fait plaisir en matant de jolies jeunes filles poutrer du zombie à coup de sabre. Et dans le fond on aime tous ça.

OneChanbara_Z2-Chaos_1

Obvious mon capitaine !

Mais alors que vaut cette épisode si finalement on ne cherche pas à se compliquer la vie ? C’est une bonne question madame, et je vais y répondre tout de suite !
Je vais commencer par enfoncer les portes ouvertes. Tout d’abord, scénaristiquement c’est assez faible, une nemesis qui revient pour se venger et apporte l’apocalypse sur la terre. Ok c’est du déjà vu. Par ce biais, vous allez devoir vous balader aux quatre coins du globe pour passer au fil de votre épée tous les monstres qui terrorisent la population.
Ce qui m’amène au point suivant, le level design.
Bon pas de langue de bois, c’est ultra minimaliste. Les niveaux n’ont aucune consistance, juste des couloirs à suivre remplis d’ennemis. Comme tous les beat them all du genre, une fois la zone nettoyée le chemin s’ouvre et on continue jusqu’au boss, rien de bien gratifiant ici. Par contre la façon de poutrer les ennemis, là y’a des choses à dire.

Mille et une façon de découper du zombie !

Voilà le coeur du jeu, les combos pour découper du monstre efficacement ! Dans un premier temps sachez que la possibilité de switcher à tout moment pendant le jeu entre les 4 personnages disponibles. Que ce soit entre deux combos ou même pendant le combos ce qui ouvre déjà pas mal de possibilité. Ensuite de la même façon, chaque personnage dispose de deux armes différentes (Katana simple et double Katana par exemple), que vous avez la possibilité de changer aussi en plein combo.
OneChanbara_Z2-Chaos_3Les combos justement sont disponibles à foison, les joueurs qui aiment les beaux enchaînements vont se régaler. Certains combos demandent vraiment un temps d’apprentissage pour être maîtrisés (heureusement le mode entraînement sera là pour vous aider). Les combats en sont d’autant plus nerveux et dynamiques, le tout rythmé par une musique intense qui colle complètement au style de l’univers.

Le platine ?

Onechanbara Z2 Chaos ne sera pas un easy platine ! Il vous prendra pas mal de  temps et vous demandera un certain skill pour y arriver. Prévoyez entre 25 et 35 heures de jeu pour débloquer le platine. Les trophées étant liés à du grind sur pas mal de défis.

OneChanbara_Z2-Chaos_2
Au final ?

En clair, ce type de jeu n’est pas pour tout le monde. Il faut bien évidemment aimer ce genre de beat them all pour y passer quelques heures et se concentrer sur l’action. Si faire du combo ne vous intéresse pas à la base, difficile pour vous de trouver votre bonheur dans Onechambara Z2 Chaos. Par contre si vous aimez les filles en bikini qui découpent des zombies et autres monstres, en virevoltant dans tous les sens, il faut vous procurer ce jeu !

Note : 15/20

Enjoy ! 

Zephiriel

[JV] – Date de sortie de Dark Souls 3 !!!

Une fois n’est pas coutume, je vais parler un peu de Dark Souls 3 ici, parce qu’on a un peu plus de précisions concernant la date de sortie du précieux sur PS4, XBox One et PC !!!

Dark-Souls-3

Avril 2016 verra donc votre univers basculer vers les ténèbres !!

Mais attendez ! Ce n’est pas la seule bonne nouvelle !! Pour les plus impatients d’entre vous, ceux qui en veulent et qui passent encore des nuits à faire des cauchemars de Ornstein et Smooth (ou de rêver de la princesse gwendolyn… coquin) il y a un espoir !

Des Network Test Sessions vont être organisées afin de tester la charge serveur, le mode multi et l’équilibre du jeu. Et vous avez une chance d’être sélectionné pour y participer ! Les places sont limitées et les chanceux seront tirés au hasard !!

Un petit récap :

Plateforme : PS4
Dates d’inscription :
Du 18 Septembre 2015 à 17 h CEST au Dimanche 4 Octobre 2015 à 17 h CEST
Date des sessions test :
Vendredi 16 Octobre 2015 de 20 h à 23 h CEST
Samedi 17 Octobre 2015 de 20 h à 23 h CEST
Dimanche 18 Octobre 2015 de 20 h à 23 h CEST

Donc si vous êtes dispo pour ces dates, rendez vous sur cette page : www.DarkSouls3.com et bonne chance !!

Enjoy !

Zephiriel

[EVENT] – Geek’s Live le 14/10/2015

La huitième édition de la Geek’s Live va avoir lieu les gaaaaaars !!! Et ça c’est un truc qu’il ne faut pas louper du tout !!

Geek's Live
Il dit quoi le monsieur du fond ? Il connait pas la Geek’s Live ? Ok j’explique mais c’est bien parce que je suis cool.
La Geek’s Live c’est une journée entière consacrée à ce qu’on peut clairement appeler aujourd’hui la Culture Geek (d’où le nom, malin non ?). Organisé par des connaisseurs en la matière, Le Journal du Geek, histoire de dire qu’on se retrouvera entre gens biens au Carreau du Temple de 10h à 22h.
Le but de cette journée est de mettre en avant la culture Geek avec la présentation des dernières nouveautés high-tech, mais cette fois il y aura une partie dédiée au divertissement, le ciné, les mangas… et quelques surprises de prévue ! Bref un programme chargé.
D’ailleurs pour les plus fans d’entre nous, une JDG Box en édition limité sera mise en vente avec tout un tas de matos inédit à l’intérieur.

Un petit récap des infos pour ceux du fond ? Ouais je me disais bien :
Date : 14/10/2015
Lieu : Le Carreau du Temple à Paris
Heure d’ouverture : 10h à 22h
Préco : 5€ pour un billet Solo ou 45€ avec la JDG Box Collector Geek’s Live (édition limité)
Prix sur place : 8€ le billet Solo – 12€ le billet Duo et gratuit pour les enfants de -de 10 ans.

Enjoy ! 

Zephiriel

[ARRIVAGE] – Retour Braderie de Lille !

Bon le titre est pas super clinquant je vous l’accorde, mais mine de rien cette petite braderie à du bon pour trouver des petites choses pas trop chères et assez sympathiques (même s’il y a beaucoup trop de pro sur place mais bon c’est un autre débat) !
Contrairement à l’année dernière où je voulais absolument me prendre une masse d’anciens jeux sur PS2, PS1 et autres, cette année j’ai voulu me limiter. Dans un premier temps je voulais limiter mes recherches en jeu vidéo à quelques perles. Mais pas nécessairement du rétro gaming hardcore. J’ai voulu cette fois-ci me concentrer un peu plus sur la recherche de comics, et de JdP.
Niveau JV, j’ai juste trouvé un jeu PS2 que je cherchais depuis un temps, Legacy of Kain Defiance. Le dernier volet de l’histoire torturée de Raziel et de Kain. Le petit plaisir coupable du jeu que j’aurai dû faire il y a bien longtemps mais l’occasion m’a manqué.

Legacy of kain defiance

En comics rien de fou, mais je suis vraiment content d’avoir trouvé le Dossier Serval « Top Secret ». Pour la petite histoire, c’est un comics que je voulais lire depuis les années 90. Je voyais la pub dans des comics que je volais à mon frère et bien évidemment Serval était à l’époque mon personnage préféré.
Dossier Serval Top Secret
Sinon je me suis procuré le comics X-men versus Avengers :

Xmen vengeur
et le X-men versus les 4 Fantastiques en espérant rattraper cette bouse au ciné (ow come on) :

fantastiques contre x men

Le tout étant bien évidemment en français, il faut pas rêver non plus hein…
Bref rien de très ouf mais ça reste plaisant tout de même, j’y retournerai l’année prochaine c’est sûr !

Enjoy !

Zephiriel

[JV] – Point sur Dark Souls 3

Bon, j’ai pu le tester à la GamesCom 2015 et je peux d’ores et déjà dire que c’est l’une de mes plus grosses attentes de 2016. Les infos diverses et variées qui traînent sur le net confirment ce qu’on l’on avait déjà aperçu à la GC 2015.

D’après ce que j’en ressens, Dark Souls 3 sera l’hybride parfait entre Demon’s Souls, Dark Souls et Bloodborne. Les éléments ont été repris des différents jeux, comme la jauge de Magie de Demon’s Souls par exemple. Le personnage est clairement plus rapide, plus souple dans ses mouvements, ce qui rend les combats vraiment plus nerveux à l’instar de Bloodborne. Ce qui limitera peut-être l’utilisation du bouclier qui est un grand classique dans Dark Souls (surtout au début).
Cela permettra surtout de développer plus facilement l’utilisation des « Stances » déjà visibles dans Dark Souls 2. Pour rappel, il était possible d’utiliser une arme du même type dans chaque main et surtout, lorsque l’on avait les bonnes stats, de débloquer la « power stance » afin de pouvoir frapper de ses deux armes en même temps. Dark Souls 3 proposera donc plusieurs types de « Stance » suivant les armes utilisées (attaque tournante avec deux armes, brise garde…)

Bref je ne sais pas pour vous mais moi, je vais devoir me refaire Dark Souls 2 pour patienter un peu…

Enjoy !

Zephiriel.